•  

      

     

    Le retour vers une vie (à peu près) normale est en cours, mais le chemin est encore long, et il nous est nécessaire de conserver les précautions qui nous permettront de l'atteindre, dans les meilleures conditions.

    Bon courage à toutes et tous et prenez soin de vous.

     

     

     

    Après l'embranchement qui dirige soit vers la pointe d'Almet soit vers la pointe de Deux Heures, le terrain est plus dégagé, et le cheminement se fait dans une pelouse d'herbes sèches plutôt pentue.

    Nous passons devant le logement d'un berger dont nous verrons le troupeau un peu plus tard : il nous informe que la balade peut être faite « en boucle » en descendant dans la direction du col de la Colombière, une option que nous choisirons.


    Nous prenons progressivement de l'altitude, chacun/chacune faisant son itinéraire dans la pente. Nous passons sous la pointe avant de décrire un demi-cercle pour « adoucir » la montée, et nous découvrons la vue vers le sud-ouest (photos 1, 2 et 3).

    Le Chinaillon, la station d'altitude du Grand-Bornand, est pleine de charme, très active en hiver et lieu de départ de plusieurs randonnées aux beaux jours.

     

    La photo n°4 montre le sommet de notre destination (2 018 m), où se trouvait déjà un petit groupe de personnes.
    Comme elles, nous battrons rapidement en retraite à cause de nuées de fourmis volantes localisées à l'endroit stratégique pour un pique-nique en hauteur ! Il faut parfois savoir réviser ses plans... ^^

     

     

     

             

              1.  vue vers la Tournette (sur la gauche), qui domine le lac d'Annecy, et le Chinaillon ; en bas à gauche une
              retenue artificielle pour alimenter les enneigeurs

    La pointe de Deux Heures (2)

       

              2.  vue rapprochée du Chinaillon, traversée par la route du col de la Colombière, souvent montée ou descendue par
              les coureurs du Tour de France

    La pointe de Deux Heures (2)

      

              3.  vue vers la gauche avec une autre retenue d'eau et le mont Lachat de Châtillon (2 050 m)

    La pointe de Deux Heures (2)

     

              4.  la pointe de Deux Heures où nous ferons un court séjour ! 

    La pointe de Deux Heures (2)

             à suivre... 

     

     

     

    Le 184 ème Festival des Musiques du Faucigny
    prévu le dimanche 28 juin 2020 à Taninges (Haute-Savoie) est reporté à juin 2021.

    Suivez ce lien pour en savoir plus.

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

      

     

    Le retour vers une vie (à peu près) normale est en cours, mais le chemin est encore long, et il nous est nécessaire de conserver les précautions qui nous permettront de l'atteindre, dans les meilleures conditions.

    Bon courage à toutes et tous et prenez soin de vous.

     

     

     

    Nous avons fait mi-septembre une randonnée au sud-est du col de la Colombière, qui sépare le massif des Bornes (nord-nord-ouest) et la chaîne des Aravis (sud-sud-est).

    Le nom de notre destination vient tout simplement du temps nécessaire à la montée : 2 heures.
    Nous avons mis un peu plus, car trouver le chemin n'était pas évident et nous n'avons plus des gambettes de jeunots !
    La pointe de Deux Heures se trouve sur le territoire de la commune du Reposoir.

     

    Nous étions 6 ce dimanche, et nous sommes partis (à côté) de la buvette d'Auferrand, à 800 m du col et accessible par une petite route.
    En suivant les indication du site Randos-MontBlanc, le début du sentier ne pose pas de problème.
    Après quelques centaines de mètres, nous nous interrogions sur la direction à prendre, car les explications sont succintes et le balisage inexistant...

    Heureusement, « notre nez » a bien fonctionné et nous avons trouvé un repère mentionné dans la description (le cairn) et une indication à la peinture sur une pierre : cette randonnée est sauvage, pas si facile que cela, et elle procure des points de vue magnifiques.

     

    Le début de la randonnée est assez plat puis le chemin descend franchement, dans un bois, sur une distance qui nous faisait nous interroger : étions-nous dans la bonne direction ?
    Ensuite, la pente s'inverse et il faut monter dans un alpage, en suivant la trace au sol ; on parvient ainsi au cairn mentionné dans la description, avec la pointe d'Almet que l'on laisse sur la gauche puis derrière nous.

     

     

     

             

              1.  après un certain temps de montée, on a cette vue sur la chaîne du Bargy et la route d'accès au col de la
              Colombière à partir de Cluses-Scionzier (côté nord du col, le plus difficile à vélo)

    La pointe de 2 heures (1)

       

              2.  le pic de Jallouvre (2 408 m) et le col du Rasoir, avec une partie de la pointe Blanche (2 438 m)
              Le col du Rasoir est un passage très étroit entre les deux sommets, avec de chaque côté un pierrier à la pente très
              marquée. En arrière du Jallouvre se trouve le lac de Lessy.

    La pointe de 2 heures (1)

      

              3.  dans le secteur repéré Auferrand sur la carte Ign 3430 ET (combe des Fours), une curieuse alternance de
              bandes claires et sombres
              En agrandissant la partie centrale, on a une impression de relief, les parties sombres se trouvant en creux, mais
              seulement sur le bas (à gauche) et non sur le haut qui paraît « plus lisse ».

    La pointe de 2 heures (1)

     

                                         4.  la pointe d'Almet (à gauche, 2 232 m) et la pointe de Grande combe
                                         sur sa droite (2 210 m)
                                         En bas de la photo, une petite retenue artificielle et des herbes très sèches.

    La pointe de 2 heures (1)

             à suivre... 

     

     

     

    Le 184 ème Festival des Musiques du Faucigny
    prévu le dimanche 28 juin 2020 à Taninges (Haute-Savoie) est reporté à juin 2021.

    Suivez ce lien pour en savoir plus.

     

     

     

     


    votre commentaire
  •   

     

    Le retour vers une vie (à peu près) normale est en cours, mais le chemin est encore long, et il nous est nécessaire de conserver les précautions qui nous permettront de l'atteindre, dans les meilleures conditions.

    Bon courage à toutes et tous et prenez soin de vous.

     

     

     

    Je vous propose des photos variées, prises récemment soit « chez nous », soit pas très loin.

    Pour changer un peu de la randonnée, mais pas pour longtemps  ;-)

     

     

     

             

              1.  un arc-en-ciel double au-dessus de cette superbe maison couverte de lauzes (Samoëns)

    Par la fenêtre ouverte... (2) 

       

              2.  une visiteuse surprise dans le jardin : je l'ai évacuée vers un horizon moins risqué pour nos légumes !
              (chenille du machaon)

    Par la fenêtre ouverte... (2)

      

                                        3.  il ne nous reste qu'un seul arbre fruitier, un prunier qui « donne »
                                        généreusement tous les 2 ans
                                        En hauteur pour cueillir quelques fruits, j'ai vu le soleil colorer la pulpe de
                                        cette prune en partie dévorée par des oiseaux.

    Par la fenêtre ouverte... (2)

     

     

     

    Le 184 ème Festival des Musiques du Faucigny
    prévu le dimanche 28 juin 2020 à Taninges (Haute-Savoie) est reporté à juin 2021.

    Suivez ce lien pour en savoir plus.

     

     

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires