•  

     

    J'ai poursuivi ma recherche « des belles couleurs » en prenant un peu de hauteur par rapport à l'axe routier Sallanches - Le Fayet.

    Le soleil donnait un bel éclat aux feuilles des arbres... quand il en restait ! 

     

     

     

                             1.

                             Couleurs de Domancy (#2)

     

                                                            2.  combien de teintes différentes dans ce bouquet d'automne ?

                                                         Couleurs de Domancy (#2)

     

              3.  un habillage restreint pour cet arbre dénudé

    Couleurs de Domancy (#2)

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Domancy est une commune de 2 000 habitants située entre Sallanches et Saint-Gervais-les-Bains, dans la vallée de l'Arve, à 10 km de Megève et 25 de Chamonix.

    L'activité agricole y est développée (élevage) ; le siège social de la société Quechua, bien connue des amateurs de montagne, est situé à Domancy.

    La commune est indiscociable du succès de Bernard Hinault aux Championnats du monde de cyclisme disputés à Sallanches en 1980 : c'est dans la « côte de Domancy » qu'il assura sa victoire, et aujourd'hui encore, cette côte difficile de 2,5 km compte parfois dans le parcours de grandes épreuves cyclistes qui passent dans la région.

     

     

     

              1.  l'église Saint-André (début du 18è siècle) entourée de couleurs chaudes

    Vues de Domancy (#1)

     

              2.  le Mont-Blanc était malheureusement partiellement ennuagé ce jour-là

    Vues de Domancy (#1)

     

                                              3.  

    Vues de Domancy (#1)

                                            à suivre...

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    À l'inverse de sa course depuis sa naissance dans la montagne, le parcours final du torrent le Verney est bien dégagé et la rive droite a été aménagée en un large chemin où l'on peut rencontrer de nombreux promeneurs et quelques vététistes, voire un chevreuil...

    Le confluent avec le Giffre a été récemment retravaillé, avec l'aménagement du « seuil du Verney » (réalisation d'une passe à poissons et d'un nouveau passage pour les rafts qui descendent la rivière plusieurs mois de l'année).

    J'avoue mon incompréhension (et mon incompétence) en ce qui concerne ces travaux qui ont coûté la somme de 1,05 million d'euros : suppression de l'ancien amas de branchages, implantation de blocs de granit venus du Portugal (il en manque probablement en France) pour faciliter la remontée des truites.

    L'espace inter-blocs étant (rapidement) comblé par des cailloux charriés par le torrent, je me pose bêtement la question de l'efficacité de cette passe.


    Quoi qu'il en soit, se balader dans le secteur est un réel plaisir, partagé par de nombreux « locaux » et beaucoup de touristes, en été comme en hiver.

     

     

     

     

              1.  elles résistent et s'accrochent...

    L'automne au Verney (#2)

     

                                         2.  le débit du Verney est très réduit cet automne, par manque de pluie.
                                        Le petit bout de montagne visible entre les branches est le Tuet (2 037 m).

    L'automne au Verney (#2)

     

              3.

    L'automne au Verney (#2)

     

                                             4.  des baleines naturelles pour ce parasol géant

    L'automne au Verney (#2)

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires