•  

     

     

     

    Mathonex est un des nombreux lieudits de Samoëns ; il est situé en bordure du territoire communal, en limite avec le village voisin Verchaix, à une altitude comprise entre 850 et 1 000 m environ.

    Mathonex est connu pour sa chapelle (une des 9 chapelles de Samoëns), fondée en 1656 ; détruite à la fin du 19è siècle par un éboulement, elle a été reconstruite en 1901.

    Ce hameau est surnommé « le village des Anglais » car ils sont nombreux (comme un peu partout à Samoëns, il est vrai) à avoir acquis ici une résidence, principale ou secondaire.

     

    Christine, Martine et moi sommes allés nous promener autour de Mathonex, en partant de Plampraz ; notre petit tour de presque 2 heures nous a fait revenir par la route qui relie Samoëns au col de Joux Plane (D354) : nous sommes ainsi toujours restés au soleil, que nous n'avions guère vu depuis de nombreux jours dans la vallée !


    Au gré de nos pas, nous avons surpris 3 cerfs qui remontaient le coteau ; lorsque j'ai compris qu'ils allaient franchir la petite route forestière sur laquelle nous étions, je me suis vite avancé de 100 m et j'ai pris quelques photos « à la volée » au moment où ils arrivaient sur la route ; elles ne sont pas terribles, mais j'ai eu le plaisir de les voir traverser et de se fondre dans le bois en disparaissant dans la pente très marquée.

     

     

     

              1.  une ferme ancienne qui paraît plus haute que le Criou (2 220 m) !

    Balade à Mathonnex

     

              2.  

    Balade à Mathonnex

     

              3.  un frère de Christine nous l'a fait remarquer quelques instants auparavant : cette année, les sommets sont
              intégralement blancs (sauf les parties verticales comme cette paroi ouest du Criou) grâce à l'enneigement important

    Balade à Mathonnex

     

              4.  en plein contre-jour, la silhouette de la chapelle et un arbre envahi par le gui

    Balade à Mathonnex

     

              5.  le 1er cerf qui soit arrivé sur la route : une vision de quelques instants et une photo recadrée avec un avant-plan
              disgracieux (mais bon...) ; l'animal hume, m'a-t-il senti ? De toute façon, il n'était pas là pour rester longtemps...

    Balade à Mathonnex

     

              6.  le 2è cerf apparaît à son tour ; cette photo le montre mieux que la première que j'ai prise de lui, où il est
              statique, la bouche plus ouverte et « la bistouquette » prête à servir, une attitude que l'on retrouve habituellement
              en période de rut

    Balade à Mathonnex

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

     

    Lorsque je décris une randonnée, je mentionne le nom des personnes qui composent le petit groupe du jour.

    Ce sont souvent les mêmes ! Mais toutes et tous ne sont pas toujours présents, selon les occupations.


    Nous avons plaisir à nous retrouver pour une sortie, un restau, un repas, une randonnée ou une simple balade.
    Alors cette année, j'ai eu envie de vous montrer une partie de celles et ceux qui sont devenus mes ami(e)s.

    Le casting vous est présenté par ordre alphabétique :

     

     

     

                                             1.  Alain

     

                                             2.  Christine

     

                                             3.  Colette

     

                                             4.  Gisèle

     

              5.  Grazia

     

                                             6.  Martine (ma compagne)

     

                                             7.  Michèle

                                             

     

                                             8.  Thomas et Margret

      

              9.  et moi en pleine « gamelle » pendant une descente en paret

     

     

     


    8 commentaires
  •  

      

     

    2017 est à peine terminée que l'on peut se pencher sur les événements qui l'ont marquée.

    Je veux parler, bien entendu, de ceux qui se sont produits « à notre niveau » et non sur le plan national comme il en survient chaque jour ou presque.

     

    2017, pour nous, a vu l'ensemble des événements de toute une vie ; la naissance de Lorenzo chez de jeunes amis, suivie de son baptême, et un mariage : Stéphanie et Brian ont « officialisé » leur union déjà bien réelle, l'occasion pour moi de faire quelques photos. La mariée était si jolie...  smile

    Il y a eu des disparitions, aussi, de personnes que Martine connaissait ; cela fait partie de la vie, et vous savez comme moi combien c'est difficile lorsqu'elles nous touchent de près.

    Un autre événement marquant : les 120 ans d'Alain et Gisèle. Enfin, 120 à eux deux ! Ils ont pris tous les deux 60 piges, en même temps, alors une petite fête a été organisée en leur honneur. Surprise... !

    Mais de ces événements et cérémonies vous ne verrez point de photos : c'est « perso », entre nous !

     

    Pour le reste, c'est plus de l'information que de l'événement...

    La photo n°1 vous montre le chalet situé à 1 km au-dessus de chez nous, qui a subi un glissement de terrain en avril 2016 ; 20 000 m³ de matériaux (terre, roches, arbres) se sont retrouvés sur une route de Morillon après avoir traversé le torrent le Verney qui sépare Morillon et Samoëns dans ce secteur de montagne.

    Depuis, nous allons sur cette même route, qui a été dégagée, 2-3 fois dans l'année, et je fais une photo pour suivre (après "recadrage") l'évolution de ce qui se passe au-dessous. La terre disparaît lentement, mais un abri à bois est déjà parti dans le cône et un appentis commence à être dans le vide. Ce chalet a bien entendu aussitôt été déclaré inhabitable.

     

     

     

     

              1.  mars 

     

              2.  avril : le 27è BCA (Bataillon de Chasseurs Alpins) basé à Annecy nous a régalés avec une prestation magnifique
              et des attitudes, des chorégraphies, qui n'étaient pas tristes du tout

     

              3.  le rassemblement annuel des Vieilles Casquettes de la Fédération des Musiques du Faucigny s'est déroulé en
              mai à Sixt-Fer-à-Cheval ; il comprend des musiciens d'au moins 35 ans d'âge, qui font partie depuis 20 ans au moins
              d'une des harmonies
              Ils étaient 200, sous la direction de Rachel Monnet.

    rétro #2

     

              4.  septembre : c'est l'histoire d'un poirier...
              Situé dans la cour de la maison voisine de la nôtre, j'ai dit plusieurs fois à Martine et à Michèle qu'il me gênait pour
              faire des photos du coucher de soleil vers le pic du Marcelly. Surtout pour les faire bisquer, car toutes les deux le
              trouvaient avantageusement placé... wink2

              Or, le lendemain même de cette photo, à 8h30, nous entendions le doux bruit d'une tronçonneuse : des bûcherons
              venaient abattre cet arbre vieux et devenu un risque pour les voitures et un bâtiment proche.

              Michèle est vraiment, mais vraiment désolée, et elle ne veut plus regarder de coucher de soleil...         

     

              5.  octobre : il y avait du monde (et du beau) aux Esserts pour assister à l'arrivée du câble porteur destiné à équiper
              la remontée mécanique de Coulouvrier : un convoi de 140 tonnes, parti d'Autriche, ça ne traverse pas une partie
              de Morillon tous les jours !

      

              6.  en octobre toujours, une vue extérieure d'une partie du Club Med.
              Le 10 décembre, nous avons eu l'opportunité d'en visiter l'intérieur, et nous en avons été ravis. C'est très beau,
              superbement décoré, et le personnel nous a reçus avec une grande gentillesse (il est vrai que c'est leur travail...).

    rétro #2

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique