•  

     

    Je l'ai écrit dans les articles précédents, la station d'Avoriaz est faite pour les piétons et les skieurs.

    Les véhicules automobiles en sont bannis, sauf ceux qui transportent les vacanciers au moment de leur arrivée puis de leur départ, avec leurs monceaux de bagages.

    Une autre catégorie de véhicule est présente : celle qui assure les secours, comme cette chenillette de pompiers ou - plus étrange - cette ambulance, qui est en fait une véhicule «normal » auquel il a été ajouté 2 paires de mini-chenilles entraînées par les roues.
    Simple et efficace, il fallait y penser !

     

    La photo n°3 montre le bas de pistes à l'entrée de la station ; il y en a beaucoup d'autres (51 au total et 34 remontées mécaniques).

     

    Si voulez voir par vous-mêmes les objets des photos 4 et 5, ne traînez pas !
    L'hôtel éphémère « Flying Nest » créé par la société AccorHotels, mis en service le 22 décembre, sera démonté le 18 mars.
    Réalisé à partir de conteneurs habillés de bois et aménagés de manière confortable (grand lit, salle de bains moderne, climatisation), cet ensemble de 25 « boîtes » avec terrasse, imaginé par l'architecte Ora-Ïto, propose également un local commun pour le rangements du matériel de ski et le petit-déjeuner en salle commune.

    Prix : de 150 à 200 euros selon la nuit de la semaine, petit-déjeuner inclus ; voir ici.

     

     

     

              1.

    Avoriaz, décor d'hiver (#3)

     

              2.

    Avoriaz, décor d'hiver (#3)

     

              3.

    Avoriaz, décor d'hiver (#3)

     

              4.

    Avoriaz, décor d'hiver (#3)

     

              5.

    Avoriaz, décor d'hiver (#3)

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    Les concepteurs de la station ont voulu qu'elle soit entièrement dédiée aux skieurs et aux vacanciers.

    Les rues, en hiver, restent complètement recouvertes de neige ; les piétons se trouvent ainsi mêlés aux skieurs qui rejoignent leur hébergement ou un restaurant, ainsi qu'aux différents moyens de transport (essentiellement pour les bagages) dont beaucoup de traîneaux tirés par un cheval.

    Cela créé une ambiance particulière, inhabituelle et agréable, même s'il faut « ouvrir l'œil et l'oreille » pour éviter des rencontres inopinées !

     

    Situé près de l'entrée du village, le bâtiment de la photo 3 est constitué de plusieurs zones de parquage temporaire de véhicules, qui déposent passagers et bagages le jour de l'arrivée et qui viennent les reprendre au moment du départ.
    Les vacanciers sont amenés sur place ou pris en charge en calèche ou avec des engins montés sur chenilles, cela ajoute une touche « unique » à la carte d'identité de cette station qui, depuis plus de 60 ans qu'elle existe, connaît une renommée internationale et régionale de premier plan.


    Avoriaz fait partie du domaine skiable des Portes du Soleil, elle en est même située géographiquement au centre (val d'Abondance et vallée d'Aulps en France, val d'Illiez et val de Morgins en Suisse).  

     

     

     

              1.  dans cette rue en pente, vous pouvez apercevoir 2 skieurs en arrière de la calèche

    Avoriaz, décor d'hiver (#2)

     

              2.

    Avoriaz, décor d'hiver (#2)

     

              3.  le bâtiment des quais d'arrivée/départ, côté village

    Avoriaz, décor d'hiver (#2)

     

              4.  c'est le jour du départ pour ces personnes qui viennent d'être déposées par un des moyens de transport

    Avoriaz, décor d'hiver (#2)

             à suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Fin décembre dernier, nous sommes allés en petit groupe de 7 en balade à Avoriaz, la station d'altitude de Morzine.


    Créée « de toute pièce » sur des alpages situés à 1 800 m sous l'impulsion de Jean Vuarnet (champion olympique de ski en 1960) et du promoteur Gérard Brémond, la station culmine à 2 466 m, et offre 70 km de pistes.

    La particularité de cette station est d'être « interdite aux voitures » : les clients déposent leurs bagages avant d'aller parquer leur véhicule dans un garage souterrain. Pour se rendre aux hébergements, il faut emprunter un véhicule à chenilles, un traîneau tiré par un cheval ou - pour les plus courageux - utiliser un genre de poussette montée sur patins : il vaut mieux, dans ce cas, ne pas avoir à se rendre vers les bâtiments du haut de la station !

    Les visiteurs - comme nous - doivent se garer sur un grand parking situé à l'entrée du village.
    Payant, mais pas trop cher...

     

     

     

              1.  une partie de la station, intégrée dans un paysage sauvage

    Avoriaz, décor d'hiver (#1)

     

              2.  tous les immeubles sont revêtus de bois ; certains ont été rénovés

    Avoriaz, décor d'hiver (#1)

     

              3.

    Avoriaz, décor d'hiver (#1)

     

              4.

    Avoriaz, décor d'hiver (#1)

             à suivre...

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique