• Visite en Andalousie (20), Grenade (#10)

     

     

     

     

    Pour mon avant-dernier article sur Grenade, ville hautement colorée "qui vaut largement le détour" (pour reprendre l'expression d'un fameux guide), je vous propose des images quelque peu inhabituelles.

     

    Je dois l'écrire ici : nous avons rencontré "de drôles d'oiseaux".
    Des rencontres sympathiques, tout d'abord avec un garçon qui dorlotait son perroquet (non, non, il n'est pas empaillé...), le "boujoutant" comme nous nous le faisons avec nos enfants, notre chien, notre chat.
    Pas farouche, le zozio accepte les caresses des passants et un perchoir temporaire comme le bras de Martine ou de Michèle.
    Sympa, je vous dis.

    Photos 3 et 4, c'est autre chose...
    Un petit groupe de garçons accompagnait un ami "minijupé", se préparant peut-être à terminer sa vie de célibataire, ou encore le perdant d'un pari ?
    En tout cas, le gai luron prenait visiblement du plaisir en s'adressant aux personnes qu'il croisait, simple passant, chauffeur de bus ou ici un touriste asiatique qui a très gentiment "joué le jeu" en se prêtant aux facéties de cet étrange papillon et à une séance photo qui a dû faire le bonheur de quelques pages Facebook...

     

     

    1.                                                                                        2.

    Grenade  Grenade

     

    3.                                                                                       4.

    Grenade  Grenade

     

              5.  sur la place derrière l'Hôtel de ville, le petit bal du samedi soir !
                   Beaucoup d'anciens sur la piste, et une photo un brin penchée, prise avec l'apn tenu à bout de bras au-dessus des
                   spectateurs émus... Pendant et après une valse, c'est normal que ça penche, non ?

    Grenade, place de l'Hôtel de ville

     

              6.  calle Navas, c'est la rue des tapas ! Pas un souvenir impérissable pour moi, mais une animation fort agréable

    Grenade

     

     

     

    Alors que nous quittions la rue Navas, nous avons été attirés par un bruit de trompettes et de tambours : il s'agissait d'une procession qui se rendait à l'église de Santo Domingo.

    Une fanfare précédait des religieux et de nombreux porteurs de bannières, puis apparut le coeur de cette procession, une statue auréolée de vierge à l'enfant posée sur un tablier de bois, le tout porté par des femmes qui paraissaient souffrir sous la charge.

    Les participants semblaient joyeux, et non pas plongés dans un profond recueillement ; seules les porteuses n'avaient pas le sourire avant de déposer leur charge, mais leur visage était plus reposé au moment de la reprise.

     

    7.  une des bannières de la procession                                    8.  les femmes ployant sous la lourde charge

    Grenade  Grenade

     

                                                  9.  en éclairage naturel (procession à l'arrêt)

    Grenade

     

              10.  après un court repos et permutation, les porteuses repartent au signal de l'ordonnateur

    Grenade

     

              à suivre : l'Albaicín vu par Michèle

     

     

     

    « Visite en Andalousie (19) : Grenade (#9)Noël pas blanc, je tire au flanc... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Nicole (lyon)
    Mardi 23 Décembre 2014 à 18:34

    j'aime bien la photo du p'tit bal!!!

    je suis impressionnée par la force de ces dames!!!d'ailleurs pourquoi des femmes?

     

    bonne soirée, bises.

    2
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 06:52

    On ressentait le plaisir que les participant(e)s prenaient à danser ainsi de manière simple, décomplexée, "sans chichis".
    Ce genre de rassemblement me fait penser à "une fête des voisins" sans nourriture, mais pas sans joie : ça serait sympa que ça se multiplie un peu partout !
    Quant aux femmes, je t'assure que ce qu'elles portaient paraissait très lourd.
    Peut-être des femmes pour porter une femme, élue parmi elles ? J'avoue ne pas avoir pensé à poser la question...
    Je vous souhaite une bonne journée + soirée du 24 Nicole, bises spéciales de Noël ;-)

    3
    amivac
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 10:17

    j'aime bien la photo 5. Chez nous aussi on dansait sur la place de la mairie dans ma jeunesse. Je ne savais pas danser mais j'adorais regarder.

    pour les photos 7 à 10, moi aussi je me suis demandé pourquoi des femmes !! je n'avais jamais vu...

    bises et bon noël

    4
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 07:27

    Je n'ai pas eu l'impression que cette réunion était liée à un événement, mais plutôt que c'était "le bal du samedi" : sympa !
    Nous avons en commun le fait de préférer regarder "les autres" danser au lieu de se lancer soi-même sur la piste...
    J'ai peut-être une idée pour me renseigner en ce qui concerne l'exclusivité du rôle des femmes comme porteuses ; à mon avis, c'est honorifique.
    Bises et bonne journée de Noël également.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :