• Visite en Andalousie (16) : Grenade (#6), l'Alhambra

     

     

     

     

    Nous avons poursuivi notre visite en nous rendant à l'Alcazaba, la partie la plus à l'ouest de l'Alhambra.

    Ce n'est pas la manière la plus logique de visiter (il faut marcher un peu plus et faire une partie en aller et retour) mais cela correspond au fait que la visite des palais nasrides ne peut se faire qu'à un horaire précis, choisi lors de la réservation par Internet (09h00 pour nous) ou lors de l'achat du billet à l'entrée (et là, on prend "ce qui reste"...).

    Ce déplacement nous a fait repasser au pied du palais de Charles Quint (photo 3) et devant la porte du Vin (photo 4), à l'origine accès principal qui protégeait le secteur résidentiel et artisanal à l'intérieur de l'enceinte fortifiée.
    Dans sa partie supérieure résidaient probablement les corps de garde chargés de la surveillance.

     


    À la sortie des palais nasrides, on accède au Partal, une vaste zone en terrasse intégrée relativement récemment au complexe constitué par l'ensemble des palais et des jardins de l'Alhambra : l'État espagnol a dû acheter progressivement cet espace à des propriétaires privés.


    On trouve dans ce secteur le palais du Portique, un beau bâtiment à 5 arcs datant du tout début du 14ème siècle, ouvert sur un grand bassin, avec une partie supérieure dénommée l'Observatoire.

    Ce palais, communément appelé palais du Partal, a été souvent transformé (il a appartenu à des personnes privées, et son plafond en bois, par exemple, a été démonté par le dernier propriétaire - un Allemand - et se trouve actuellement dans un musée à Berlin) ; il a plusieurs fois changé d'allure et ce n'est que depuis le rachat par l'état espagnol que ce palais ressemble à son image originelle (en 1959, les colonnes du portique ont remplacé de piliers de briques).

    Sur l'arrière du portique (cachée par l'échaffaudage) se trouve la Tour des Dames, un petit bâtiment carré qui fait saillie par rapport au mur d'enceinte et qui offre une vue panoramique sur l'Albaicín, le Generalife et une partie des espaces aménagés du Partal.

     

     

              1.  le palais du Portique

    Grenade, l'Alhambra

     

              2.  vues des jardins du Partal, la partie supérieure et la toiture de la salle des Abencérages (palais des Lions)

    Grenade, l'Alhambra

     

     3.  un côté du palais de Charles Quint                                    4.  la porte du Vin

    Grenade, l'Alhambra  Grenade, l'Alhambra

     

     

    Lorsque le premier sultan nasride du Royaume de Grenade, Al-Ahmar, choisit la colline de la Sabika comme siège du sultanat, un château ancien existait déjà ; après transformations, il devint une forteresse défensive possédant plusieurs tours, jusqu'à 3 courtines de murailles superposées, et un quartier militaire dans lequel vivait la garnison chargée de la défense du sultan et de sa cour, avec ses propres moulin à farine et four, bains à vapeur et citerne.

    Des textes évoquent l'existence de cet ancien château de couleur ocre ou rouge à partir de l'an 860 environ ; Al-Ahmar entreprit d'établir ici la nouvelle Qasba de Grenade vers 1240 pour y organiser le siège de son royaume.


    L'Alcazaba a une forme triangulaire, la tour du Guet se situant à la pointe la plus à l'ouest, alors que la tour Fendue et celle du Donjon (photo 5) ferment le côté est qui domine la place des Citernes située entre l'Alcazaba et le palais de Charles Quint.

    Le caractère défensif est complété par 3 autres tours (tours du Cube, des Armes, de la Poudre à canon) et la présence du quartier militaire.


    Au début du 17ème siècle, la vocation défensive de cette partie de l'Alhambra devint moins prépondérante à la suite de l'expulsion des maures en 1609.
    Le fossé du côté sud fût alors comblé pour créer un chemin de ronde, transformé par la suite en jardins arborés.

     

     

              5.  la Tour Fendue et la Tour du Donjon

    Grenade, l'Alhambra

     

              6.  vue vers les palais nasrides et le palais de Charles Quint ; au premier plan, des vestiges archéologiques nasrides

    Grenade, l'Alhambra

     

              7.  la Tour du Guet en arrière de la Tour des Armes

    Grenade, l'Alhambra

     

     8.  reconstitution du Quartier militaire                                     9.  muraille d'enceinte de l'Alcazaba (vue vers l'ouest)

    Grenade, l'Alhambra  Grenade, l'Alhambra

     

              10.  fontaine du Jardin des Chemins de ronde ; le mur date du milieu du 16ème siècle

    Grenade, l'Alhambra

     

              à suivre...

     

     

    « Visite en Andalousie (15) : Grenade (#5), l'AlhambraVisite en Andalousie (17) : Grenade (#7), le Generalife »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 11:00

    Bel article bien documenté et illustré!

    2
    Lundi 15 Décembre 2014 à 06:44

    Merci Chris.
    Je passe effectivement plus de temps sur ces articles que sur ceux qui montrent des paysages ou des résumés de randonnées.
    Mais c'est le plaisir de partager ce que j'ai aimé...
    Je te souhaite une bonne semaine.

    3
    amivac
    Lundi 15 Décembre 2014 à 07:55

    j'aime beaucoup la 1 (quelle pureté), la 3, la 9, la 10......et quel ciel....glasses

    bises et bonne semaine

    4
    Mardi 16 Décembre 2014 à 06:43

    J'aime bien la 1ère moi aussi, avec ses 3 couleurs dominantes, et la 10, toute en douceur, à l'éclairage tamisé alors que le soleil donnait déjà bien...
    Quant au ciel, il nous a accompagné durant tout notre séjour sauf... le dernier, lorsqu'il a fallu revenir ; coup de chance.
    Bises et bonne journée :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :