• Une semaine en Crète (23) : Hania (#4)

     

     

     

     

     

     

    Nous quitterons le secteur du port en empruntant les rues du quartier Chiones (rue Kalergon, en arrière des arsenaux), beaucoup moins attrayantes, puis en rejoignant le sud du quartier Kasteli où l'on trouve des ruines de l'ancienne cité minoenne rue Kanevaro.

    À l'extrémité de chaque ruelle perpendiculaire au port subsistent les vestiges du mur d'enceinte vénitien.

     

    Un passage de transition au caractère historique marqué, pour rejoindre le centre-ville culturel et commerçant.

     

     

     

              1.

    Hania

     

              2.  jolie façade avec un balcon très ouvragé ; les pierres d'angle aux fenêtres confèrent au bâtiment une allure solide
                   et cossue

    Hania

     

              3.  même en relatif centre-ville, il reste des zones de ce genre : vestiges ou décombres ? (rue Kanevaro)

    Hania

     

              4.  rue Kanevaro, représentation dessinée des maisons qui se trouvaient à cet emplacement à l'époque de la civili-
                   sation minoenne (2700 à 1500 environ avant JC).
                   Ces maisons ont été détruites en -1450 puis en -1350 avant d'être recouvertes lors de la période hellénistique
                   (de -323, mort du conquêrant Alexandre le Grand, à -146, conquête de la Macédoine et de la Grèce par les armées
                   de Rome).

    Hania

     

     

    Hania  Hania

     

              7.  oasis fleurie !

    Hania

     

              à suivre...

      

     

             Je suis absent sans pouvoir répondre aux commentaires.
             Je vous souhaite "une bonne rentrée" et surtout de garder ou de retrouver la grande forme.

     

     

     

    « Une semaine en Crète (22) : Hania (#3)Une semaine en Crète (24) : Hania (#5) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Septembre 2014 à 09:15

    tout ça est plein de charme!

    2
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 06:47

    Oui, c'est un terme qui convient à cette ville, un endroit où il semble bon de vivre.
    Il nous faudrait plusieurs vies, finalement, et ne pouvoir vivre "que le bon"... Je sais...
    Bonne semaine pour vous Bruno !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :