• Une semaine en Crète (16) : Anogia (#1)

     

      

     

     

    Durant notre séjour, nous avons effectué une excursion en autocar qui nous a mené à une cinquantaine de kilomètres au sud de Réthymnon, dans la montagne du mont Psiloritis (ou mont Ida), l'un des 3 massifs de la Crète et plus haut sommet avec 2 456 mètres.
    On peut voir ce sommet, le plus à gauche sur la première photo.

     

    Traverser la Crète du nord vers le sud, c'est au menu des routes plutôt étroites et très sinueuses, mais bien carrossables :
    le réseau routier de l'île n'est pas extrêmement développé, mais il est de bonne qualité.

    Au volant de notre car, un chauffeur qui connaît bien la région, et qui ne s'est jamais laissé surprendre soit par un virage, soit par un automobiliste ou encore par un troupeau de chèvres couchées sur la route. Très cool, les biquettes !

     

    Nous sommes allés à Anogia, un village de 750 habitants connu dans toute l'île.


    Ses habitants se démarquent du reste de la population par des modes de vie et un tempérament particuliers.
    Leur dialecte, leurs habitudes culinaires, leur habillement, sont paraît-il uniques, et les villageois sont attachés à perpétuer ces différences devenues des traditions.

    Le village est isolé dans la montagne, une position qui a permi aux habitants de toute époque de lutter efficacement contre les diverses invasions et occupations.

    Par représailles, le village  a été détruit 2 fois, par les Turcs en 1822 puis par les Allemands en 1944 à la suite de l'enlèvement du général Kreipe par des résistants du village (un fait d'armes unique).
    Le 13 août (la date à laquelle j'écris cet article...), les Allemands ont arrêté et déplacé 80 personnes à Héraklion, puis entièrement détruit les maisons du village à la dynamite avant de finir d'abattre et d'étaler les gravats avec les bulldozers de l'époque.

    Seule l'église a été épargnée, les habitants n'ont jamais su pourquoi.

    Kosta, notre guide, nous a expliqué cela et d'autres choses en ce qui concerne les barbaries des parachutistes et des soldats allemands ce jour-là, et ce que nous avons entendu est terrible.

    C'est une époque qui, pour ceux comme moi qui sont nés après la guerre, fait partie d'un passé pas si lointain, mais que des populations ça et là dans le monde vivent au présent, et c'est dramatique. Et je ne pense pas que ça finira un jour...

     

     

    Anogia est également célèbre en Crète pour être le village natal de Nikos Xilouris, et celui où il est mort à 43 ans d'une tumeur au cerveau.

    Nikos Xilouris était un compositeur et un chanteur dans le domaine de la musique folklorique crétoise et de la musique populaire ; en 1967, il s'est engagé aux côtés des étudiants dans la révolte contre le régime militaire "des colonels", avec d'autres artistes tels que Mélina Mercouri.

    Ses performances lui ont valu de remporter le premier prix au Festival de musique folk de San Remo en 1966 ainsi que le Prix de l'Académie Charles Cros en 1971.

    Ses 2 frères, Antonis et Yiannis, sont eux aussi des musiciens réputés.

    Les photos 7 et 8 montrent de nombreuses photos de cet artiste, des photos que l'on retrouve en partie sur Internet.

     

     

     

     

              1.  le paysage est sec, les oliviers se détachent sur un sol nu devant le mont Ida (à gauche)

    paysage vers Anogeia

     

              2.

    paysage vers Anogeia

     

              3.  vue d'Anogia reconstruit

    Anogeia

     

    4.  intérieur de l'église Saint-Jean                                            5.  et son lustre imposant

    église d'Anogeia  église d'Anogeia

     

              6.  la maison où à vécu Nikos Xilouris, située à côté de l'église

    Anogeia

     

                                                 7. 

    Anogeia

     

              8.  la pièce du rez-de-chaussée devenue un musée à la gloire du chanteur-compositeur

    Anogeia

     

             à suivre...

     

     

     

    « Une semaine en Crète (15) : Réthymnon (#6)Une semaine en Crète (17) : Anogia (#2) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :