•  

     

    Dimanche 16 septembre, nous avons constitué un petit groupe de 8 randonneuses et randonneurs pour une sortie sans difficultés sur le plateau de Cenise et les Rochers de Leschaux.

    Le plateau de Cenise étant... un plateau, il offre un dénivelé peu important sur sa longueur : cette sortie prend donc un peu de temps (nous l'avions !) pour un dénivelé surtout présent dès la grimpée vers la croix des Rochers de Leschaux ; au total, 363 mètres, ce qui nous convenait bien pour cette journée ennuagée mais à la température agréable.

     

    Au départ des Frachets (lieu-dit Morsulaz, commune de Mont-Saxonnex), une piste « jeepable » s'enfonce vers l'intérieur du plateau ; nous l'évitons en traversant des pâtures où nous trouvons parfois des vaches très propres et calmes ; bien entendu, nous ne les dérangeons pas et nous passons toujours à quelques mètres d'elles.

    Le ciel est « brumailleux » mais nous avons bon espoir de trouver le soleil assez rapidement, ce qui se réalisera.
    Les petits groupes se forment au gré de la montée peu difficile, et nous nous retrouvons tous aux points clés du parcours.

     

     

     

     

              1.  le ciel est brumeux à l'horizon, quelques centaines de mètres après notre départ ; nous apercevons encore les
              chalets et le restaurant des Frachets

    Cenise (#1)

     

              2.  la vue sur la chaîne du Bargy est « écimée » par la couverture nuageuse

    Cenise (#1)

     

              3.  un peu plus tard, le ciel commence déjà à se dégager et nous parvenons sur une partie plus plate

    Cenise (#1)

     

              4.  nous avons atteint les contreforts des Rochers de Leschaux, en prenant peu à peu de l'altitude ; de nombreux
              bovins arpentent le plateau en formant des groupes séparés par des éléments isolés

    Cenise (#1)

             à suivre... 

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Les visiteurs retrouvent la lumière naturelle et une température moins fraîche en quittant cette grotte assez féérique ; c'est un beau travail réalisé par ceux qui sont appelés « les grottus ».

    Ceux-ci utilisent désormais la machine de la photo n°1 pour creuser le tunnel, au moins jusqu'à l'embranchement où sont formées les 2 galeries (qui n'en sont qu'une, en réalité, en forme de sucette). Je suppose que les renfoncement où l'on trouve des aménagements (sièges, ...) sont, eux, creusés manuellement avec des pics, comme dans des temps plus anciens...


    Lorsque j'ai pris la photo n°2, j'avais déjà commencé à remonter l'ensemble des 450 marches (ou plus) : vous pouvez constater qu'il reste un bout de chemin à faire, mais nous avions tous de bonnes jambes, et chacun à son rythme, l'affaire à été facilement conclue !

    Par contre, nous avons choisi l'option télécabine pour rejoindre la gare du Montenvers, au lieu d'emprunter le sentier que nous avions descendu à l'aller.
    C'est que l'heure avait passé, et nous avions en tête de trouver un joli coin pour pique-niquer aux abords de la gare, avant que tout le groupe sauf une personne parte pour une marche d'une heure vers le Signal Forbes, 190 m plus haut.


    Le moins courageux... c'était moi ; je vous présente donc le train que j'ai pris pour retourner à Chamonix, mondialement connue, dont le nom complet officiel est Chamonix-Mont-Blanc depuis novembre 1921.
    Le sommet du Mont-Blanc est situé en limite de la commune, qui possède sur son territoire plusieurs sommets de plus de
    4 000 mètres : l'Aiguille Verte, les Grandes Jorasses, la dent du Géant, le mont Maudit et le mont Blanc du Tacul (Wikipédia).

     

     

     

              1.

    Au bord de la Mer de Glace (#5)

     

              2.  au milieu de la photo, la machinerie inférieure de la télécabine

    Au bord de la Mer de Glace (#5)

     

              3.  plusieurs cabines d'un beau rouge transportent les visiteurs en un temps très bref

    Au bord de la Mer de Glace (#5)

     

              4.  on embarque !

    Au bord de la Mer de Glace (#5)

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    À l'intérieur de la grotte de glace, nous nous déplaçons dans une ambiance bleutée due à l'éclairage et à la couleur même de la glace : plus elle est froide, plus elle rayonne du bleu.

    Un tapis disposé sur le sol évite aux visiteurs de glisser, c'est plutôt efficace sauf pour ceux qui s'approchent un peu trop des « recoins » et qui se rétablissent à grand renfort de moulinets des bras !

     

    Des sculptures apparaissent au fur et à mesure de la progression : après le tunnel d'entrée/sortie commun, les « grottus » ont creusé une petite boucle pour - peut-être - mieux répartir les visiteurs, ou pour mieux présenter leur travail : aménagements divers, endroits où l'on peut s'asseoir (sur une plaque de mousse), gravures, ...

    La photo n°1 montre un ours qui mesure bien 2 mètres de long ; sous son menton, le filet brillant est de l'eau qui s'écoule, cet ours fond tout doucement... Nous trouvons également une chapelle, des empreintes de main en relief qui font penser à la grotte de Lascaux, des renfoncements où l'on peut pénétrer et être pris en photo, comme sur la n°4 : ces jeunes garçons ont posé pour leur famille, et j'en ai profité pour faite un cliché « pirate » ! Je vous laisse admirer ces beaux hommes des cavernes  yes


    Je ne vous montre que des photos où n'apparaissent pas mes amis ;-)
    Cela ne doit pas être facile en juillet et août où la fréquentation du site est au maximum.

     

     

     

     

              1.

    Au bord de la Mer de Glace (#4)

     

     2.                                                                                           3.  empreintes en creux

    Au bord de la Mer de Glace (#4)  Au bord de la Mer de Glace (#4)

     

              4.  que ne faut-il pas faire pour réaliser une photo originale !

    Au bord de la Mer de Glace (#4)

     

              5.  fin de la visite, retour vers la lumière et la chaleur pour cette famille

    Au bord de la Mer de Glace (#4)

             à suivre...

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires