• Presque à sec

     

     

    Vous le savez tous, il y a en France cette année un gros déficit en eau de pluie.

    Si malheureusement certaines régions ont été touchées par des précipitations qui ont amené des inondations terribles, la majorité des territoires manque d'eau.

    Est-ce pour préfigurer ce qui nous attend à cause des modifications climatiques que certains osent encore réfuter ?

    Nous n'aurons pas longtemps à attendre pour le savoir : dans les proches années, des problèmes importants pourraient fortement nous obliger à modifier nos comportements, nous les habitants chanceux de régions jusque là tempérées.

     

    Une des conséquences du manque d'eau depuis plusieurs mois en montagne est la baisse du niveau de lacs ou de retenues artificielles.

    À Annecy, la baisse de plus de 50 cm du niveau à amené les professionnels de la navigation à réduire leur surface d'évolution, et les loueurs de pédalos ont dû cet été s'adapter en déplaçant l'amarrage de leur matériel.

    Ici, chez nous à Morillon, le lac Bleu a considérablement baissé, les photos qui suivent en témoignent.

    Outre son rôle prépondérant dans les activités estivales genre « base de loisirs » conjointement avec plusieurs parcours d'acrobranches et le mini-golf de Verchaix à 200 m, ce lac sert de réserve pour le fonctionnement des canons à neige en saison d'hiver.
    L'hiver, c'est... bientôt, et la réserve est bien basse.

    Dans quelques années, le slogan - modifié - de la Prévention routière sera peut-être « à la Une » des stations, des agences :
    « Boire ou skier, il faut choisir ».

     

    La photo n° 2 a été prise par Martine avec son téléphone, jeudi 25 à 17h30 : la luminosité du moment a créé cette ambiance pour le moins hivernale, qui a fait penser à plusieurs personnes (destinataires de la photo) que c'était une photo prise l'hiver dernier avec de la neige autour du lac.

     

     

     

              1.  le lac à son niveau normal en mars 2016

    Presque à sec

     

              2.  photo par Martine

    Presque à sec

     

              3.  prise le lendemain de la précédente, la photo montre que « la plage » s'est agrandie (on aperçoit la limite qui
              passe un peu au-dessus du jouet d'enfant) ; la différence de hauteur est de plus de 2 mètres

    Presque à sec

     

              4.  le Criou trouve encore une surface réduite pour se refléter.., alors que des îlots apparaissent au centre du maigre
              plan d'eau.

    Presque à sec

     

     

     

     

    « Un air d'Italie : le refuge du mont Fallère (#10)Vers Joux Plane (#1) »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Nicole
    Vendredi 2 Novembre à 14:54

    bonjour Daniel,

    constat bien inquiétant, et qui se renouvelle dans différents endroits !!!!

    bon w e bises

      • Lundi 5 Novembre à 06:37

        Tu as raison, c'est inquiétant ; l'avenir ne semble pas si rose, si vert, si... doux erf

        Bises et bonne semaine.

    2
    Alizée
    Dimanche 4 Novembre à 10:18

    Le niveau de l'eau du lac est considérablement réduit. Ce manque d'eau est préjudiciable pour l'agriculture (légumes, fruits, céréales) et les animaux par le manque d'herbe et par conséquent une diminution de la production de lait. J'imagine que des restrictions de consommation d'eau ont été mises en place.

      • Lundi 5 Novembre à 06:42

        Oui, les restrictions des niveaux "alerte" et "crise" sont mises en places depuis plusieurs semaines.

        L'eau est précieuse, nous avons la chance d'en disposer, mais elle ne sera pas éternelle, surtout si nous la gaspillons.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :