• BookCrossing : le (petit) point

     

     

     

     

    Aujourd'hui 23 avril, c'est la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, célébrée par l'Unesco (voir ici).

     

    Savoir lire est une richesse inappréciable, que les pays du monde ont progressivement développée pour donner à leurs peuples l'accès au savoir et à la culture.

    Savoir lire, c'est pouvoir apprendre pour ensuite gagner sa vie et celle de sa famille, c'est découvrir ce qui se passe dans d'autres parties du globe, c'est se donner plus de chances de décider soi-même de sa vie sans devoir compter sur quelqu'un, qu'il soit bon ou mauvais.

     

    C'est pourquoi je suis heureux à la fois de savoir lire, et de vous avoir parlé il y a quelques semaines d'un concept que j'ai récemment découvert : BookCrossing, ou l'idée de "faire voyager des livres" en les mettant à la disposition d'un public d'inconnus (cf. ici).

     

    Depuis cet article, j'ai "libéré" - selon le terme employé par les bookcrosseurs - 10 ouvrages, en des lieux différents :
    Samoëns en Haute-Savoie, le Tgv Genève-Paris, qui m'a permis une rencontre sympathique*, la gare Saint-Lazare à Paris et
    2 endroits dans Rouen, une ville où je me rends de temps en temps.

     

    Si aujourd'hui je tire un bilan de ma participation à cette idée de partage, je regrette qu'il soit plutôt négatif en ce qui concerne la nouvelle vie des livres.

    En effet, un seul des 10 livres que j'ai mis en circulation - le premier - a été enregistré dans le système (grâce à son numéro unique inscrit sur une étiquette dans le livre), les 9 autres ont été "attrapés" et peut-être lus, mais sans aucun suivi.

    J'avais pourtant pris le soin de joindre à chaque livre une feuille rédigée en français et en anglais expliquant la démarche, pourquoi ce livre était ici.

    Cela n'a pas suffit pour que les lecteurs potentiels jouent le jeu et entrent la référence du livre sur le site BookCrossing.com.

    Dommage...

    Je serais surpris que cela change, qu'un ou plusieurs livres soient enregistrés maintenant, mais on ne sait jamais, peut-être qu'un lecteur "n+1" sera plus sensibilisé et se prendra au jeu ?
    Je suis l'état de ces livres régulièrement sur "mon compte" BookCrossing.


    Alors, bilan plutôt négatif, mais sans aucun regret d'avoir passé du temps pour proposer ces livres de manière anonyme ; bien sûr, celles et ceux qui les ont emportés savaient lire avant de les trouver, mais ils ont peut-être eu envie de les lire, et d'autres livres après, et en ce 23 avril, peut-être se souviendront-ils d'un certain livre qui n'était pas oublié...

     

    * je me suis trouvé assis à côté d'une jeune femme lors d'un voyage par le train, une femme qui avait 3 livres sur la tablette et qui notait beaucoup de choses.

    À un moment du voyage, je lui ai parlé de BookCrossing, puisqu'il me semblait qu'elle aimait lire ; elle connaissait le concept et m'a dit qu'elle travaillait chez un éditeur belge à Mons, devenue pour 1 an capitale mondiale de la Culture en mars 2015 à la suite de Marseille.

    Nous avons échangé un peu à propos de la lecture, et elle m'a offert un livre (alors que moi, je pensais lui laisser l'exemplaire que je destinais à être "libéré" dans le train, mais elle l'avait lu !), "La vie tragique de Vincent Van Gogh".
    Avec en plus la recommandation d'un auteur et de l'ouvrage qu'il a écrit qu'elle préfère.

    Si les voyages forment la jeunesse, ils réservent parfois des surprises agréables, alors que ce voyage avait bien mal commencé... mais ceci est une autre histoire (de SNCF).

     

     

     

    « Prénoms en photo, photos de prénoms... (5)Prénoms en photo, photos de prénoms... (6) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Nicole (Lyon)
    Jeudi 23 Avril 2015 à 10:02

    bonjour Daniel,

    je partage ton ressenti sur l'avenir des livres libérés.....pas de suite....dommage, c'était le coté ludique...

    je vais en libérer encore quelques uns, préparés.....

    merci pour lien sur la journée mondiale du livre.

    bonne journée, bises.

    2
    Jeudi 23 Avril 2015 à 10:57

    Je partage aussi ton ressenti sur l'avenir des livres libérés. Désormais je les donne pour les hôpitaux, les RPA, 

    Bisous de Lydie

    3
    Vendredi 24 Avril 2015 à 06:55

    1. @Nicole : "c'est comme ça", mais je pensais que les "découvreurs" seraient amusés et compréhensifs à propos de ce partage.
    Je te souhaite meilleure chance avec les livres que tu vas libérer.
    Bises et bonne journée :-)

    2. @Lydie : j'en ai donné beaucoup à la RPA de la ville où j'habitais, avant de déménager, ce qui fait que j'en ai eu peu à laisser via BookCrossing.
    Bises, bon vendredi et plus.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :