•  

     

     

     

     

     

    Cadaqués nous est apparue comme un ensemble de maisons blanches souvent soulignées de bleu, la couleur de la mer et du ciel (la preuve par 5 !).

    La route principale qui descend vers la ville serpente dans les collines couvertes de vigne ; peu après l'entrée dans Cadaqués, elle est bordée de commerces et nous dirige vers le front de mer avant de se séparer en 2 directions opposées qui suivent la courbure de la plage.

     

     

     

              1.

    Cadaqués

     

              2.  un bar de tapas directement sur la plage

    Cadaqués

     

              3.  la casa serinyana (casa blava, maison bleue en catalan), à la façade décorée de céramique bleue et de fer forgé

    Cadaqués

     

              4.

    Cadaqués

     

              5.  vue sur l'arrière de l'église Santa Maria

    Cadaqués

     

              6.  dans l'église Santa Maria, l'autel baroque dont un élément est à l'origine d'un film avec Mélina Mercouri
              (Les pianos mécaniques, 1964)

    Cadaqués

     

              7.  très belle mosaïque dont je n'ai pas trouvé l'exacte traduction.
              Des volontaires ?

    Cadaqués

     

              8.  d'autres bateaux, plus simples, mais une réalisation que je trouve magnifique

    Cadaqués

     

              à suivre...

     

     


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Pendant notre séjour, nous sommes allés passer une journée de l'autre côté de la frontière, pour une promenade-découverte chez nos voisins espagnols.

     

    La route départementale qui passe par Cerbère est sinueuse et procure de jolies vues à la fois sur la côte et sur la montagne (la chaîne des Albères).

    Cerbère est la dernière commune française avant la frontière ; sa gare, sur la ligne Narbonne - Portbou en Espagne, voit passer un important trafic, surtout en été.

     

    Après la frontière, on découvre Portbou alors que la route redescend au niveau de la mer ; la traversée de la ville m'a laissé une impression curieuse : la route passe entre de hauts bâtiments rapprochés qui occultent toute vue.

    Nous sommes ensuite passés devant Llançà (photo 4) avant de découvrir Cadaqués "au bout de la route", presque cachée par montagne et végétation ; cette commune de 2 600 habitants, la plus orientale de l'Espagne continentale, a été fréquentée par Salvador Dali, Federico García Lorca, Pablo Picasso et bien d'autres célébrités.

     

     

     

              1.  la Côte Vermeille entre Banyuls-sur-Mer et Cerbère

    escapade en Espagne

     

              2.  Cerbère, nichée dans une anse protégée par 2 caps, et l'extrémité de la montagne, noircie à la suite de l'incen-
              die du 17 septembre.

    escapade en Espagne

     

              3.  Cerbère, sur l'axe Perpignan-côte espagnole, par la route ou par le train ; derrière le photographe, c'est l'Espagne

    escapade en Espagne

     

              4.  la station balnéaire de Llançà, 14 km après la frontière

    escapade en Espagne

     

              5.  découverte de Cadaqués, à 40 km de Cerbère

    escapade en Espagne

     

             à suivre...

     

     


    2 commentaires
  •  

     

     

    J'ai beaucoup de pensées attristées après les événements tragiques survenus à Paris vendredi soir.

    Des pensées partagées pour les familles des victimes des terroristes et pour tous celles et ceux qui oeuvrent pour les aider et nous protéger.

    Ceci ne fait que renforcer mes sentiments sur la race humaine en général et sur les intégristes ou fanatiques de tout poil.

    Il y avait pourtant moyen de vivre en bonne harmonie, depuis le temps que l'Homme est sur la Terre...

    Comme d'autres lieux dans le monde, Paris et la France martyrisées, mais toujours vivantes.

     

     

     

    Après le cap de l'Ullastrell, le sentier oblique plein sud et donne en arrière-plan un aperçu de Banyuls-sur-Mer... pour autant que l'on photographie devant soi (à contre-jour) et non en arrière comme je l'ai fait pour les photos N°1 et 5.

    Cet article termine le récit de notre balade côtière ; nous avons visité Banyuls une autre fois.

     

    Nous avons vu quelques arbres brûlés entre la route départementale et la côte (photos 2 et 3), alors que plus loin vers Cerbère (après Banyuls, lors d'un parcours routier), une large surface portait les traces de l'incendie dramatique du 17 septembre (une jeune femme du corps des sapeurs-pompiers a perdu la vie).

     

    Un petit mot sur "les coulisses" de cette présentation en 5 épisodes :

    - nous avons effectué en premier la partie comprise entre le site de Paulilles (avec visite) et l'entrée de Banyuls, en aller et retour.
    Cela ne représente pas une grande distance, et offre l'avantage de voir le sentier et le paysage dans les 2 sens (pour ceux qui ne pensent pas à se retourner de temps en temps).

    - pour la partie Port-Vendres / plage de Paulilles, nous avons profité du bus régional "à 1€" (mis en place par le Conseil Général) ; il y a de nombreux arrêts et horaires sur le trajet Perpignan-Cerbère (frontière franco-espagnole) et retour, c'est rudement pratique pour randonner en linéaire et retrouver son véhicule stationné pas trop loin d'un arrêt  ;-)
    Le temps gagné sur le retour à pied nous a alors permis de visiter un peu Port-Vendres comme quelques autres touristes aperçus sur le sentier.

    J'ajoute que pour une autre balade (de notre appartement d'Argelès-Plage jusqu'à Collioure), j'avais déjà choisi le bus comme mode de retour, MAIS sans être allé au préalable chercher les horaires à l'Office de tourisme.
    Arrivés à Collioure, juste après 17h30, nous avons appris que le dernier bus venait de partir...

    Un "système D" éprouvé, que j'ai déjà employé, m'est venu à l'esprit, et j'ai dit à Martine, un peu effarée, "Aucun problème, nous allons faire du stop"...

    Je suis entré dans un magasin à côté de l'arrêt du bus (donc sur la route du retour) et j'ai "mendié" une feuille de papier et un feutre pour y écrire notre destination, après avoir raconté nos soucis.
    La propriétaire m'a très aimablement offert ces 2 ustensiles salvateurs, et nous avons simplement eu à traverser le carrefour pour tenter notre chance.

    La chance était à la hauteur de mon imprévoyance : 5 secondes et la première voiture...
    Des personnes se sont arrêtées et nous ont super gentiment déposés au pied de l'immeuble, car le hasard a fait qu'elles étaient en vacances à 200 mètres d'où nous logions nous-mêmes.
    Le fait d'avoir écrit notre destination leur a fait penser que nous ne les gênerions pas trop, et elles nous rendu un fier service.
    Quand on dit qu'il y a de la chance pour "les crapules" !  wink2

    Si par hasard le couple à la voiture grise regarde ce blog, nous les remercions une nouvelle fois chaleureusement.

     

     

     

     

              1.  le cap Castell et ses arbres quelque peu dépouillés

    le sentier littoral à Port-Vendres

     

     2.                                                                                       3.  

    le sentier littoral à Port-Vendres  le sentier littoral à Port-Vendres

     

                                              4. tout droit au bout du chemin, c'est Banyuls !

     le sentier littoral à Port-Vendres

     

              5. des aiguilles de couleurs différentes et... plus d'aiguilles...

    le sentier littoral à Port-Vendres

     

              6.  

    Séjour en Roussillon (10) : le sentier littoral à Port-Vendres (#5)

     

              7. la fin des vignes aux feuilles rougies juste avant l'arrivée à Banyuls, plage des Elmes

    le sentier littoral à Port-Vendres

     

             à suivre...

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique