•  

     

     

     

     

    Au-dessus de l'anse de la Baleta, rive opposée au château royal, le moulin de Collioure dresse fièrement ses ailes dans le haut d'un parc arboré.

    Initialement destiné à moudre des céréales, le moulin a été transformé pour produire de l'huile d'olive, ce qui est rare.


    Au pied du moulin, une plaque donne les informations suivantes : 

    Le 11 février 1337, le Chevalier Raymond de Toulouse, procureur du Roi de Majorque, cède à Jacques Ermengald, de Collioure, la directe d'une pièce de terre sise à Collioure, au lieu-dit "Cortines" et lui cède à cens le droit d'exploiter le moulin à vent qui y sera construit pour y moudre les grains ou récoltes de toute sorte de sa propre autorité.

    Le moulin cessera son activité au XIXe siècle pour se trouver progressivement en état de ruine. Devenu propriété de la ville, la commune a entrepris sa restauration qui s'est achevée en juin 2001, avec la machinerie en bois réalisée de manière traditionnelle par les compagnons menuisiers de Bernard Gariblad. Il est aujourd'hui en état de fonctionnement pour la trituration des olives et l'élaboration de l'huile de Collioure.

     

    En photo N°3, le château royal qui a subi de nombreux agrandissments et modifications : antérieur au 7ème siècle, il a été entièrement reconstruit au 13ème, puis renforcé par Vauban au 17ème.
    Au début de l'année 1939, le château a été employé comme camp disciplinaire contre les républicains espagnols qui avaient fuit les répressions franquistes ; les hommes y étaient très mal traités, le camp a fermé rapidement au profit d'autres de plus grande capacité...

     

     

     

     

              1.

    Collioure

     

              2.

    Collioure

     

              3.  le château royal

    Collioure

     

     4.  adhésifs à la gloire catalane rassemblés dans un cadre         5.  chez Prosper, des produits de caractère !
     accroché sur le mur d'un magasin                                             

    Collioure  Collioure

     

              6.  fleur d'hortensia dans le parc d'une résidence

    Collioure

     

     

             à suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Pendant notre séjour, nous sommes allés ou passés plusieurs fois à Collioure, ce qui explique les différents ciels et couleurs que vous verrez au gré des 3 articles que je consacre à cette ville d'un peu plus de 3 000 habitants, une ville qui nous a beaucoup plu.

     

    Collioure est une des communes de la Côte Vermeille, située à 20 km de la frontière espagnole ; dans les siècles passés, elle était le port le plus important de cette partie de la côte française, en témoignent encore les nombreux ouvrages fortifiés que nous avons pu voir en ville même, comme en randonnée en montagne ou côtière.

     

    Collioure a beaucoup de charme, celui qu'offrent les couleurs chaudes des toitures, celui des ruelles où il est agréable de flâner à la découverte autant des lieux que "de rien" ; ajoutez à cela la douceur du climat en ce mois d'octobre (et aussi tout au long de l'année, je pense) et vous aurez peut-être envie d'aller vous aussi vous balader sur le boulevard du Boramar qui mène à l'église Notre-Dame des Anges, dans le vieux quartier attenant, ou de déambuler sur le rivage de l'anse de la Baleta à la recherche de la meilleure perspective pour faire LA photo de vos vacances...

     

     

     

              1.  la ville vue d'en haut, pendant notre balade vers la tour Madeloc ; la commune est étendue : la partie située au-
              dessous de la route départementale est un peu plus importante que celle où la cité est implantée

    Collioure

     

              2.  les cultures occupent pas mal d'espaces libres de construction et beaucoup d'arbres agrémentent les quartiers

    Collioure

     

              3.  vue sur le château royal, la vieille ville et la tour-clocher de l'église Notre-Dame des Anges

    Collioure

     

              4.  

    Collioure

     

              5.  entre les maisons et la mer, l'ancienne route principale qui reliait Argelès à Port-Vendres

    Collioure

     

              6.  hôtel 4* avec vue sur la baie "comme la photo N°4"

    Collioure

     

             à suivre...

     

     


    2 commentaires
  •  

     

     

     

    En quittant Cadaqués, nous sommes passés par Rosas, une station balnéaire de la Costa Brava où plusieurs connaissances de Martine possèdent une résidence secondaire ; nous n'avons visité la ville que de manière très superficielle pour nous rendre à Figueras (Figueres en Catalan), une ville de près de 45 000 habitants située à 25-30 km de la côte et 25 km de la frontière française (col du Perthus).

     

    Figueras est connue - entre autre - pour être le lieu de naissance de Salvador Dali, en mai 1904 (décès dans cette même ville en janvier 1989).

    La maison natale a été récemment réhabilitée à grands frais (État, mécénat).

     

    Je l'ignorais, mais un des inventeurs du sous-marin "moderne" est Narcís Monturiol, né à Figueras.
    À partir d'un prototype destiné à être mû par l'énergie humaine (1864), il développa un navire (l'Ictineo II) capable de
    plonger à 30 m et de se déplacer grâce à la réaction de plusieurs composés chimiques produisant de l'oxygène.
    Une information que Norbert connaissait peut-être...  wink2

     

    Nous nous sommes promenés dans le centre, sans chercher à visiter musées ou autres centres d'intérêt, par manque de temps ; les quelques photos qui suivent vous montreront une infime partie de cette ville qui est certainement un lieu à visiter plus profondément.

    Les Ramblas ont été marquées le 30 novembre 2014 par des orages violents ; le petit cours d'eau qui passe sous la place a gonflé et entraîné un effondrement de 10 m sur 4 : "tout est descendu d'un étage"... mais heureusement reconstruit depuis.

     

     

     1.  la maison natale de Salvador Dali, où il vécut 8 ans             2.  monument à la gloire de Narcís Monturiol

    Figueras  Figueras

     

             3.  las Ramblas, espace de verdure et place du marché, comme l'attestent ces nombreuses caisses en attente  

    Figueras

     

             4.  la Plaça Catalunya, structure métallique moderne et couverture photovoltaïque, un des nouveaux symboles de la
             ville inauguré en 1994 ; un marché s'y tient 3 fois par semaine

    Figueras

     

              à suivre...

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique