• À tout crin

     

     

    Un jour, à l'occasion d'une balade champêtre en Normandie, j'ai remarqué du crin de cheval coincé dans des fils de clôture ; j'ai fait quelques photos en « macro ».


    Même si ceux de la photo sont bien trop courts, c'est l'occasion de faire le parallèle entre ces crins, abandonnés de manière naturelle aux quatre vents, et ceux que les luthiers utilisent pour garnir les archets qui animeront des instruments prestigieux (violons, violoncelles, contrebasses).

    Des instruments qui, lorsqu'ils sont utilisés par des débutants, sont surnommés « crincrins » !

     

    Les photos 2, 3 et 4 ont été faites dans l'atelier de Jean-Marc Sarhan, luthier à Rouen, 18 place du Lieutenant Aubert.

     

     

     

     

              1.

    À tout crin

     

              2.

    À tout crin

     

              3.  sélection d'archets

    À tout crin

     

              4.  violons réparés

    À tout crin

     

     

     

    « Images de randonnée (#4) : l'Aiguille des PosettesAu fil de l'eau normande (#1) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alizée
    Dimanche 12 Août à 12:21

    Crincrin : mauvais violon, mauvais joueur de violon, jouet d'enfant ou crève-tympan

    A une époque, le crin de cheval était utilisé par les fabricants de matelas.

    Le violon est un joli instrument à admirer.

      • Lundi 13 Août à 11:22

        Le langage populaire - voire argotique - puise largement dans le vocabulaire « normal » pour élargir son éventail.
        Voilà donc le crin associé de manière défavorable, comme d'autres noms de notre langue ! C'est une partie de sa richesse  yes

    2
    Alizée
    Lundi 13 Août à 11:54

    Il y a aussi le gant de crin. En crin de cheval, ça doit être plus rare ; on en trouve plutôt en crin végétal. Un gommage trop rugueux pour moi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :