• 6 juin 1944, 70 ans après

     

     

     

     

    Chaque nation a ses propres grandes dates.

     

    Le 6 juin 1944 fait partie de l'Histoire de France par ce qu'il a apporté à notre pays, mais aussi par le sacrifice incommensurable de milliers d'hommes dont une partie repose au cimetière américain de Colleville-sur-Mer (Calvados).

     

    Les photos qui suivent datent de juillet 2004, prises juste après les commémorations du 60ème anniversaire du Débarquement allié sur les plages normandes.

    10 ans plus tard, si elles sont au centre de l'actualité, elles sont en permanence dans mon cœur, comme d'autres dates, comme d'autres faits le sont.

    À l'heure où des guerres ravagent d'autres pays que le nôtre, à l'heure où les présidents syrien et russe s'amusent à répéter l'histoire des répressions et des conquêtes imbéciles, puissent-ils venir ici tous les 2 et dans les autres lieux de mémoire y lire le nom des soldats, les citations des mères ou des épouses devenues veuves parce qu'un Homme avait choisi, lui, de construire la paix ?

     

    Même si nous faisons nous aussi des erreurs, se souvenir de ce que le 6 juin 1944 a été pour ces soldats alliés - américains,  britanniques, canadiens et français - doit rester ineffaçable : nous leur devons bien ça.

     

     

     

             1.  vue vers l'entrée du cimetière

    6 juin 1944, 60 ans après

     

                                         2.  " L'Esprit de la Jeunesse Américaine s'élevant des Flots ", statue de bronze de 7m.

    6 juin 1944, 70 ans après

     

             3.  cette gerbe, confectionnée en France, a été déposée par les pompiers de New-York.
                  Sur la gauche, les coquelicots en plastique (pour raison de transport et de durabilité) viennent des États-Unis et
                  sont le symbole international de la Paix

    6 juin 1944, 60 ans après

     

             4.  les 2 ponts de Bénouvile dits "Pegasus Bridge" : l'original, remplacé en 1994 lors de l'élargissement du canal,
                  désormais dans l'enceinte du musée, et, en position relevée, le nouveau, sur le canal de l'Orne vers la mer. 

    Pegasus Bridge

     

             5.  planeur Horsa reconstitué (musée Pegasus) 

    réplique de planeur Horsa

     

             6.  restes d'un planeur Horsa de 1944 (musée Pegasus) 

    planeur de 1944

     

     

             lien vers une des pages du Mémorial de Caen

             article du blog le 8 mai 2014

     

     

     

     

     

    « Gerberoy (2)Gerberoy (3) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Nicole (Lyon)
    Vendredi 6 Juin 2014 à 20:07

    Beaucoup d'émotion lors de cette commémoration du 70 ème anniversaire du Débarquement!!!

    et ces vétérans étaient touchants!!!!

    merci Daniel pour cet article.

    bises

    bon we

    2
    Vendredi 6 Juin 2014 à 20:51

    Je tenais à faire un hommage à tous ces hommes et je ne le regrette pas ! Hier, je suis allée au musée 39/45 au château de Tilly près de Duclair, fort intéressant ! J'ai mis des photos afin d'inciter des Normands à venir le voir. Si le coeur t'en dit ...


    J'aime ton reportage et j'aime aussi tes paroles. J'ai regardé la télé cet AM, croisons les doigts ...


    Joli soleil chaud depuis hier ... c'est appréciable. Bisous de Lydie

    3
    Samedi 7 Juin 2014 à 06:20

    1. @Nicole : oui Nicole, beaucoup d'émotion et aussi de plaisir de se retrouver, pour ces "papys" dont la vie, à 20 ans, a été marquée de manière dramatique...
    Mais... comme on change, à comparer ces vétérants et les combattants des images d'époque...
    Bises et bon week-end aussi.

    2. @milfontaines : je note ce rendez-vous au château de Tilly, que je ne connais pas.
    Merci, bises et bon week-end ensoleillé, si possible, mais...

    4
    Samedi 7 Juin 2014 à 09:24

    Une belle journée de reconnaissance pour cette génération que s'est sacrifiée pour les générations suivantes! RESPECT.

    5
    Dimanche 8 Juin 2014 à 06:05

    Tu as raison : avoir 20 ans au début des années 40 ça n'a pas eu la même portée que les avoir vers 1970 ou maintenant...
    Bon dimanche pour vous.

    6
    bibi l'ardéchoise
    Dimanche 8 Juin 2014 à 07:07

    Je fais chapeau bas devant le patriotisme de tous ces soldats qui sont morts pour la liberté de notre pays.

    Maintenant : seraient-ils à même d'en faire autant ? J'en doute, car "l'idéal de La France" n'est plus ce qu'il était.

    7
    Dimanche 8 Juin 2014 à 13:38

    Le guide expliquait que les allemands avaient été confrontés aux méandres de la Seine et au bout d'un moment ne savaient plus sur quelle rive ils se trouvaient ... quelques dames qui faisaient la visite avec moi ont été surprises de cette remarque et pourtant notre conductrice les a embrouillées au retour ! Trop drôle ! Bisous.

    8
    Lundi 9 Juin 2014 à 07:02

    6. @bibi : on peut penser que les choses ont changé, en effet...
    Mais comme l'espoir fait vivre, on peut rêver.
    Bonne journée bibi.

    7. @milfontaines : c'est vrai qu'en cas de marée montante et de reflux du fleuve, les apparences peuvent être trompeuses.
    Cette "mise en Seine" aura été profitable à quelques-unes !
    Bises et bonne journée.

    9
    Lundi 9 Juin 2014 à 14:10

    Je me suis mélangée les pieds (voilà ce que c'est de se moquer) ... ce n'est pas le château de Tilly mais du Tailly à Duclair, le pays de canards ! Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :